Accueil / Actus / Fédération / Au 1er janvier 2023, les règles de golf évoluent

Au 1er janvier 2023, les règles de golf évoluent

Comme tous les quatre ans, le R&A et l’USGA vont apporter des changements aux règles du jeu de golf, en début d’année prochaine. Contrairement à 2019 qui avait apporté de nombreuses modifications, les évolutions sont cette fois assez modestes. Mais importantes à noter tout de même.

Cinq changements principaux sont à noter dans la nouvelle version des règles du jeu de golf. Alexis Orloff / ffgolf

Une (et une seule) nouvelle règle

Vous vous souvenez forcément de la dernière évolution officielle des règles du jeu de golf, qui était entrée en vigueur au 1er janvier 2019. Elle avait, entre beaucoup d’autres choses, permis de putter avec le drapeau dans le trou, modifié la gestuelle du drop, ou encore rebaptisé les obstacles "zones à pénalité". Pour ceux parmi vous qui seraient encore en phase de digestion de ces règles, pas de panique : les changements qui entreront en vigueur au 1er janvier 2023 sont beaucoup moins nombreux, et concernent des phases de jeu beaucoup plus spécifiques.

D’abord, dans ces évolutions annoncées ce lundi par le Royal & Ancient (R&A) et la United States Golf Association (USGA), les deux instances régulatrices du jeu, il n’y aura, stricto sensu, qu’une seule nouvelle règle. Les autres dispositions ne sont que des modifications de règles déjà existantes. Cette nouvelle venue sera désormais connue comme la règle 25 du jeu de golf. Elle permettra tout simplement d’intégrer les modifications nécessaires à la pratique du golf par des joueurs en situation de handicap. Les organisateurs des compétitions de paragolf, par exemple, n’auront plus besoin d’édicter des règles locales afin de permettre la tenue de leur événement dans de bonnes et justes conditions.

Plus de mauvaise surprise sur les drops

Imaginez. Votre balle vient de finir sa course dans une zone à pénalité rouge (désolé pour vous, courage…), vous la droppez à l’intérieur de deux longueurs de clubs depuis son point d’entrée, retournez à votre sac pour prendre votre club, et revenez pour constater que votre balle, immobile lorsque vous êtes parti, a dégringolé dans la zone à pénalité. À partir du 1er janvier 2023, vous devrez la replacer à l’endroit où elle reposait. La bonne nouvelle, c’est qu’il ne vous en coûtera aucune pénalité. Cet exemple parle d’une zone à pénalité rouge, mais tout type de dégagement, dès lors que la balle passe d’une zone à l’autre du parcours sous l’effet de "forces naturelles", est concerné. Une règle qu'aurait bien aimé appliquer Rickie Fowler, en 2019 au Waste Management Phoenix Open :

Un autre changement concerne les drops en arrière dans la ligne entre la balle (ou le point d’entrée dans la zone à pénalité) et le drapeau. Là, il s’agit tout simplement d’un retour à ce qui était en vigueur avant 2019 : un joueur choisissant cette option droppe tout simplement sa balle sur cette ligne, s’assurant qu’elle reste à une longueur de club ou moins du point où elle touche le sol dans toutes les directions. Cela n’est probablement pas entré dans vos habitudes ces quatre dernières années, mais selon la règle, vous deviez d’abord définir et matérialiser une zone de drop avant de dropper votre balle. C’est donc bientôt fini.

Clubs cassés et cartes de score : plus de clarté

L’état d’esprit général de la règle concernant un club cassé accidentellement est connu, mais la règle elle-même manquait, au goût du R&A et de l’USGA, de clarté. Ce ne sera plus le cas au 1er janvier. Si votre club subit une casse involontaire pendant un tour de jeu, vous serez désormais explicitement autorisé à le remplacer, le réparer, ou continuer de jouer avec. Mais attention : tout cela continuera de vous être interdit si la casse est intentionnelle ou résulte d’un geste d’humeur.

Autre évolution, sans doute de pure forme en France où les choses se déroulent déjà de telle manière : vous ne serez plus tenu d’indiquer votre handicap sur votre carte de score dans une compétition en stroke play. Cela sera de la responsabilité du comité. En parlant de carte de score, il sera désormais permis au comité d'une compétition de ne pas disqualifier un joueur ou une joueuse dont la carte n'est pas signée. Cela pourra être remplacé par une pénalité de deux coups. Mais attention : cette règle ne prend effet que si le comité en question décide de la mettre en application. Par ailleurs, certaines pénalités passeront de deux coups à un coup, par exemple pour avoir joué une balle incorrectement substituée.

Un nouveau livre de règles… sans livre

Les règles du jeu de golf ainsi modifiées seront compilées dans une nouvelle édition du livre officiel publiée le 1er janvier prochain par le R&A et l’USGA (y compris une version française). Mais dans un souci de préservation de l’environnement, il a été décidé de ne pas produire de version papier. Cette nouvelle édition sera donc disponible uniquement sous forme numérique. Et bien entendu, l’année prochaine comme maintenant, accessible directement et facilement sur le site web et tous les supports numériques de la Fédération française de golf. L'édition applicable au 1er janvier 2023 est même déjà disponible par ici :

RÈGLES DE GOLF APPLICABLES AU 1ER JANVIER 2023 11,1 MB

En résumé


Par William LECOQ
9 novembre 2022