Accueil / Actus / Pro / DP World Tour / Les pros du Tour et l'impératif catégorique

Les pros du Tour et l'impératif catégorique

Sur le DP World Tour comme sur les autres circuits professionnels internationaux, le calendrier des joueurs dépend en premier lieu de leur catégorie. Tentative de décryptage du fonctionnement de ces fameuses « catés », comme on les appelle dans le jargon.

DP World Tour
Le DP World Tour reprendra la 20 janvier à Abu Dhabi. STUART FRANKLIN / GETTY IMAGES EUROPE - AFP

À quinze jours de la reprise du DP World Tour, prévue le 20 janvier à Abu Dhabi, certains joueurs sont déjà en train de peaufiner leur préparation pour ce premier Rolex Series du calendrier réservé à 132 privilégiés, alors que d'autres devront encore patienter plusieurs semaines avant de retrouver la compétition à l'occasion de tournois nettement moins courus. Pourquoi ces rentrées différées ? Parce que, pour paraphraser une célèbre réplique de cinéma, le Tour se divise en deux catégories de joueurs : ceux qui ont une bonne... catégorie, et les autres.

Qu'est-ce qu'une catégorie ?

Être membre du circuit européen n'est pas donné à tous ; c'est un droit qui se gagne et doit être conservé année après année pour rester valable. En fonction de ses victoires, de son classement à l'ordre du mérite ou de ses accomplissements passés, chaque joueur se voit ainsi attribuer au début de chaque saison une catégorie d'exemption. Ils étaient 293 à émarger l'an passé à l'une ou l'autre de ces fameuses « catés » numérotées de 1 à 23, selon un ordre bien précis qui détermine leur priorité au moment de s'inscrire à un tournoi.

Quelles sont les différentes catégories ?

Il y a donc deux catégories de joueurs : ceux qui en ont une bonne, et les autres... Pour les premiers, comprenez les joueurs appartenant aux catégories numérotées de 1 à 11 ; pour les autres ceux classés dans les catégories 13 à 23.

Catégorie 1 : Vainqueurs de Majeurs et de la Race to Dubai
Catégorie 2 : Vainqueurs de tournois Rolex Series et WGC
Catégorie 3 : Vainqueurs de tournois dotés de 1,75 M$ et plus
Catégorie 4 : Vainqueurs de tournois dotés de moins de 1,75 M$ et de tournois co-sanctionnés
Catégorie 5 : Joueurs classés dans le top 40 de la Career Money List remplissant au moins 4 critères additionnels (« Legends »)
Catégorie 9 : Membre de la dernière équipe de Ryder Cup
Catégorie 10 : Joueurs classés dans le top 110 de la Race to Dubai (top 121 en 2021)
Catégorie 11 : Joueurs classés dans le top 40 de la Career Money List remplissant moins de 4 critères additionnels
Catégorie 13 : Vainqueurs de 3 tournois du Challenge Tour
Catégorie 14 : Joueurs classés dans le top 20 du Challenge Tour
Catégorie 15 : Vainqueurs de 3 tournois du Challenge Tour dans la saison en cours
Catégorie 16 : Joueurs des catégories 1-16 en 2021 classés au-delà du top 121 de la Race to Dubai (« Safety net »)
Catégorie 17 : Vainqueurs de l'ordre du mérite des circuits australien, sud-africain, coréen et chinois, suivis des joueurs issus des cartes européennes 2019 et du top 5 du Challenge Tour 2020
Catégories 18 à 23 : Le reste des joueurs

Il existe d'autres catégories qui peuvent être utilisées sur certains tournois, en fonction des caractéristiques sportives de celui-ci. Les joueurs concernés peuvent donc être replacés dans ces catégories-là, si cela les avantage en termes de priorité d'inscription.

Catégorie 0 : Membres du top 50 ou 60 mondial
Catégorie 6 : Invitations
Catégorie 7 : Joueurs classés dans le top 5 ou 10 du tournoi précédent
Catégorie 8 : Joueurs du champ national
Catégorie 12 : Anciens vainqueurs du tournoi

Quelles sont les « bonnes » catégories ?

Indépendamment des caractéristiques sportives du tournoi et de la taille de son plateau (156 joueurs en règle générale, parfois moins), tous les joueurs disposant d'une catégorie sur le DP World Tour ont la possibilité de s'y inscrire. Leur présence dans l'épreuve dépend alors d'une liste de priorité, déterminée d'abord par leur catégorie, puis leur classement au sein de celle-ci.

Les détenteurs des premières catégories sont donc assurés de pouvoir disputer tous les tournois qu'ils désirent, puisqu'on dénombre 12 joueurs dans la C1, 14 dans la C2, 32 dans la C3, 15 dans la C4, 8 dans la C5 et 1 dans la C9 (82 au total pour ces six catés). La catégorie 10 comprenant 69 joueurs, tout le monde est assuré de jouer les tournois à champ complet, mais ceux arrivant en fin de liste pourraient ne pas rentrer dans des tournois à champ réduit si tous ceux devant eux s'inscrivent. Idem pour la C11 (6 joueurs), et a fortiori pour les suivantes (1 joueur dans la C13, 21 dans la C14, 32 dans la C16, etc.)

Quelles sont les catégories des Français en 2022 ?

Déjà, le dernier joueur de la catégorie 17 étant classé 239e sur la liste de priorité, on considère que les membres disposant d'une catégorie 18 ou inférieure n'auront pas la possibilité de disputer guère plus d'une dizaine de tournois cette saison – et forcément, les plus petits. S'ils sont de facto membres du DP World Tour, ils n'auront pas vraiment, dans les faits, la possibilité de défendre ce statut en livrant une saison complète.

On recense 18 Français dans les catégories 1 à 17 : Victor Perez (catégorie 3, 45e sur la liste de priorité), Antoine Rozner (C4, 72e), Alexander Levy (C10, 102e), Matthieu Pavon (C10, 107e), Julien Guerrier (C10, 132e), Romain Langasque (C10, 140e), Victor Dubuisson (C10, 141e), Julien Brun (C14, 161e), Frédéric Lacroix (C14, 162e), Benjamin Hébert (C16, 180e), Michaël Lorenzo Vera (C16, 185e), Robin Roussel (C16, 196e), Raphaël Jacquelin (C16, 203e), Joël Stalter (C16, 204e), Jean-Baptiste Gonnet (C17, 221e), Robin Sciot-Siegrist (C17, 222e), Adrien Saddier (C17, 223e) et Grégory Havret (C17, 237e).

Il est à noter enfin qu'une victoire en cours de saison permet évidemment de passer instantanément dans une catégorie supérieure, et que certaines catégories (à partir de la 16) subiront en cours de saison un re-ranking (reclassement des joueurs) afin de favoriser ceux ayant performé lors des premiers mois de l'année.


Par Alexandre MAZAS
6 janvier 2022