Accueil / Actus / Amateur / Mid Amateurs / Internationaux de France mid-amateurs : les favoris déjà placés

Internationaux de France mid-amateurs : les favoris déjà placés

Christophe de Grancey et Alain Boghossian partagent la tête après le premier tour chez les messieurs, avec le même score de -2. Chez les dames, la double tenante du titre Hélène Malvy est déjà à la première place, avec deux coups d'avance.

Hélène Malvy, leader chez les dames, et Christophe de Grancey, coleader chez les messieurs. Alexis Orloff / ffgolf
17-19
septembre
INTERNATIONAUX DE FRANCE MID-AMATEURS DAMES
LIEU : GOLF DE NIMES VACQUEROLLES, France
CATÉGORIE : Mid-Amateur (+25 ans)

Le golf de Nîmes Vaquerolles est le cadre, en cette année 2021, des Internationaux de France mid-amateurs. Après le premier des trois tours, les places en haut du leaderboard sont déjà occupées par des favoris à la victoire finale.

Chez les dames, la place de leader est occupée par nulle autre que la double tenante du titre, Hélène Malvy. La joueuse de Val-Grand Bondoufle a signé une carte de 74 (+2) ce vendredi, ne concédant que trois bogeys en rentrant un birdie au 6. La plus proche poursuivante d'Hélène Malvy est la Suissesse Pauline Tainton, avec deux coups de retard (+4). La troisième place à +5 est occupée conjointement par sa compatriote Olivia Birrer, et par les Françaises Camille Piquer (Amiens) et Jordane Court (Spérone).

Chez les messieurs, la première place est partagée par Christophe de Grancey (Bussy) et Alain Boghossian (Valcros), qui ont tous les deux signé de belles cartes de 70 (-2). Les écarts sont encore minces, avec Kris Kristensen-Nygaard (Nîmes Campagne) seul en 3e position à -1, et deux joueurs dans le par au 4e rang : Nicolas Porteboeuf et Frédéric Klehr (La Grand aux Ormes).

La deuxième journée de samedi sera peut-être l'occasion de rebattre les cartes dans les deux classements. Elle livrera dans tous les cas le verdict du cut, qui gardera les 42 meilleurs chez les messieurs et les 12 meilleures chez les dames (à chaque fois en comprenant les ex-aequo).


Par William LECOQ
17 septembre 2021