Accueil / Actus / Fédération / Présidence et gouvernance / Élection de Pascal Grizot : les premières réactions du monde du golf

Élection de Pascal Grizot : les premières réactions du monde du golf

Le monde du golf réagit à l'élection de Pascal Grizot à la tête de la Fédération française de golf.

. Georges Barbaret, ancien président de la Fédération française de golf (2005-2013) :

« Avec Pascal Grizot, nous avons nourri des années de complicité au sein du Bureau et Comité directeur ainsi qu'à la commission Ryder Cup. À ce titre, j'ai pu apprécier ses valeurs dans un certain nombre de domaines.
Étant de l'entreprise, il sait manager, prendre des décisions, agir avec réactivité et ce avec une réussite totale comme sur le difficile dossier de la Ryder Cup. Tout ceci légitime son élection aujourd'hui.
C'est un homme passionné de golf, et un joueur de haut niveau qui plus est, avec une excellente vision sur l'évolution sportive de notre discipline. Je suis très confiant sur la réussite de son projet ambitieux car il saura bien s'entourer et bien et s'appuyer sur la complémentarité entre les élus et les grands cadres fédéraux pour obtenir des résultats. »

. Jean Garaialde, ancien joueur professionnel et ex-n°1 français :

« Jusqu'à la Ryder Cup 2018, je ne le connaissais pas particulièrement, mais vu le succès de cet événement j'ai su que c'était quelqu'un de compétent. Il a montré qu'il connaissait très bien le golf et il s'est donné beaucoup de mal pour en faire un événement inoubliable, pour lequel on ne peut que le féliciter. Depuis, je l'ai côtoyé davantage, il est devenu un ami, et j'ai eu récemment l'occasion de le revoir lors de l'inauguration de la zone d'entraînement au petit jeu au Golf National, qui est vraiment remarquable. Vu le sérieux qu'il montre dans ce qu'il entreprend, je pense qu'il sera un grand président de la Fédération française de golf. Pour cette nouvelle fonction, il mérite tous nos encouragements. »

. Joanna Klatten, joueuse professionnelle :

« Premièrement, c'est un bon ami. Deuxièmement, c'est un excellent joueur avec qui j'ai eu l'occasion de partager des parties... parfois assez tendues, car il est très compétitif ! Ce que j'apprécie beaucoup chez lui, c'est sa passion pour le golf, et son implication à la fois envers les amateurs et les professionnels, les hommes et les femmes. Il a toujours suivi avec beaucoup d'attention ma carrière. Tout son investissement s'est traduit bien sûr par l'organisation de la Ryder Cup en France en 2018, qui a été un grand succès, et dernièrement le développement des pôles et en particulier la création de la zone d'entraînement au Golf National, qui est absolument incroyable. Je suis donc ravie qu'il arrive à la tête de la Fédération, et je pense qu'il va être un énorme moteur pour le golf français. »

. Jean Bekirian, joueur professionnel :

« Je suis ravi de l'élection de Pascal Grizot à la présidence de la Fédération française de golf, car il fait partie de ces personnes qui croient en moi et me soutiennent depuis mon passage chez les professionnels. Et j'espère qu'il me soutiendra encore pendant de nombreuses années ! Il a apporté énormément de bonnes choses au golf en France, notamment en ayant organisé la Ryder Cup en 2018 à Paris. Il aide tous les jeunes dans leur ascension vers le haut niveau, donc son arrivée à la tête de la ffgolf est une très bonne chose. Je lui souhaite bon vent ! »

. Céline Boutier, joueuse professionnelle et n°1 française :

« Je pense que c'est une super nouvelle ! Déjà, parce que c'est quelqu'un qui est très passionné par ce sport et très bon golfeur lui-même, donc il connaît très bien le jeu. Au-delà de ça, il connaît très bien le haut niveau, et je suis sûre qu'il permettra à la France d'avoir davantage de joueurs et de joueuses dans le top 50 mondial. C'est quelqu'un de très motivé, qui n'hésite pas à solliciter de l'aide, que ça soit celle des joueurs ou d'experts dans leurs domaines, français ou étrangers. Enfin il a joué un rôle crucial dans la candidature de la France pour accueillir la Ryder Cup en 2018, donc je suis sûre qu'il va faire encore beaucoup de choses pour rendre le golf plus populaire dans notre pays. »

. Alexander Levy, joueur professionnel et quintuple vainqueur sur le Tour européen :

« Ça fait plus de dix ans que je le connais, je l'ai côtoyé d'abord en équipe de France amateur et j'ai une relation particulière avec lui, parce qu'il m'a toujours aidé et conseillé personnellement sur certains choix. Après, Pascal est quelqu'un qui prend beaucoup d'initiatives pour faire évoluer le golf en France, et il le fait évoluer dans la bonne direction. On sait tous qu'il a permis à notre pays d'avoir un superbe événement, la Ryder Cup, qui restera gravé dans la mémoire de tous les golfeurs français. C'est l'illustration parfaite de la façon dont il fait les choses : jusqu'au bout, et très bien. En plus de ça, c'est un bon joueur de golf : j'ai eu la chance de jouer quatre ou cinq fois le Dunhill Links Championship, et on a passé de très bons moments à chaque fois. Son arrivée à la tête de la Fédération va booster le développement du golf en France, car sa plus grande qualité est de faire bouger les choses. »

. Denis Fabre, président de l'Association des Directeurs de Golf de France (ADGF) :

« L’ADGF adresse ses sincères félicitations à Pascal Grizot, nouveau Président de la ffgolf. C’est un homme qui connait parfaitement le golf et son milieu, grand serviteur de notre sport et visionnaire, avec lequel notre association a toujours entretenu de très bonnes relations. 
La façon dont il a initié, porté et organisé la Ryder Cup en France en 2018 démontre sa pugnacité, ses compétences managériales et sa volonté de réussir. Nul doute qu’il mettra ses qualités personnelles et professionnelles ainsi que toute son énergie au service du développement de la pratique, de la performance sportive et de la gestion environnementale des parcours.
L’ADGF rend hommage à l’action menée par Jean-Lou Charon lors de ses deux mandats à la tête de la ffgolf. Il a toujours été à l’écoute de notre corporation et a œuvré pour le développement de notre sport.
Nous adressons tous nos vœux de succès à Pascal Grizot et l’assurons de notre collaboration et de notre volonté de maintenir l’unité de la filière aux cotés de la ffgolf. »

. Éric Douennelle, président de PGA France :

« Je suis ravi qu'une personne du monde de l'entreprise soit aujourd'hui à la tête de la ffgolf. Pascal Grizot est capable de gérer un projet de A à Z comme il l'a fait avec brio pour l'accueil de la Ryder Cup 2018.
Les bonnes relations construites avec la PGA France durant les deux mandats du président Jean-Lou Charon resteront fortes avec cette nouvelle présidence. Il peut compter sur notre organisation pour travailler conjointement sur les futures actions de développement de la Fédération. »

. Laurent Boissonnas, président du Groupement des Entrepreneurs de Golf Français (GEGF) :

« Je suis très heureux de l'élection de Pascal Grizot. En tant qu'élu depuis une quinzaine d'années, il a montré toutes ses capacités, son leadership à mener à bien tous les projets dans lesquels il était impliqué, que ce soit auprès des équipes de France avec plusieurs titres internationaux mais aussi avec la Ryder Cup et le succès qu'on lui connaît.
À titre personnel, c'est un entrepreneur à succès très pragmatique, qui a bien compris la nouvelle donne dans le monde des clubs. Il sait que nous devons avancer unis face aux nombreux défis qui se dressent devant nous.
Les golfs commerciaux, que représente le GEGF, sont déterminés à oeuvrer officiellement à ses côtés pour défendre la filière golf, ses entreprises et ses salariés. »

. Emilio Vichera, président de l'Association Française des Personnels d'Entretien des Terrains de Golf (AGREF) :

« Pascal Grizot a consciencieusement préparé son projet, il a écouté, a rassemblé des forces positives et constructives, il souhaite mener et relancer le développement du golf en France avec conviction et détermination.
Il nous a présenté, à travers de nombreuses interviews, clairement sa vision, son ambition pour le golf français qui doit passer par trois axes : le sport, pour un véritable désir de tous de voir l’émergence de champions, le développement en faisant évoluer positivement l’image de notre sport et la transition écologique qui est aujourd’hui une préoccupation sociétale. Ces trois piliers font consensus auprès de tout un chacun et en particulier pour l’Agref. La crise sanitaire nous a fait prendre conscience que les choses devaient changer et nous sommes persuadés qu’il en est de même pour le golf. En ce qui nous concerne, pour notre filière, la transition écologique est cruciale.
Nous sommes certains que Pascal Grizot poursuivra les actions engagées depuis 2003 par la Commission environnement pour une exploitation des sites golfiques dans le respect de l’environnement et s’attachera à poursuivre la transition écologique capitale pour l’avenir de notre filière sportive en y associant tous ses acteurs en concertation avec les différents ministères associés.
Nous savons que le Golf peut et contribue au confort de tous, à la bonne santé et qu’il participe à préserver une certaine biodiversité, le partenariat avec le Muséum National D’Histoire Naturelle le démontre d’ores et déjà. Il en va de l’avenir de notre sport, de son image et de nos métiers et pour toutes ces raisons il pourra compter, comme cela a été le cas de ses prédécesseurs, sur le soutien de l’AGREF et de son Institut Ecoumène Golf et Environnement.
Nous sommes certains que Pascal Grizot sera à la hauteur de ce qui sera sans doute un défi pour tous. »


Par La rédaction
5 décembre 2020