Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Groupe France 2022 messieurs : Paul Margolis a choisi sa voie

Groupe France 2022 messieurs : Paul Margolis a choisi sa voie

Le Cannois a mis un terme à ses études universitaires pour se consacrer exclusivement au golf. Pré-sélectionné dans le groupe France 2022, il prépare le championnat du monde par équipes. Il pourra également disputer des tournois professionnels car il a décoché une "full" catégorie sur le Pro Golf Tour et le Alps Tour, et bénéficier d’invitations pour le Challenge Tour et même l’Open de France.

Paul Margolis du groupe France 2022
Paul Margolis a renoncé à ses études universitaires pour se consacrer exclusivement au golf. Alexis Orloff / FFGOLF

A la veille du "spring break", en mars dernier, la nouvelle a vite circulé sur le campus de l’université de Washington. En raison de la présence de la Covid-19, les examens se dérouleraient en ligne.

Avec devant lui deux semaines de vacances et une supplémentaire pour les examens en distanciel, Paul Margolis a décidé de rentrer à Cannes : «Pour faire une surprise à mes parents et parce que je venais de trouver un aller-et-retour pas cher sur internet, explique-t-il. Et, au moment où j’ai posé le pied à l’aéroport de Nice, j’ai reçu un message de mon coach m’annonçant que tous les tournois de la fin de saison étaient annulés. Il me proposait de rester chez moi jusqu’au mois de septembre ou de revenir à Seattle pour m’entraîner après le «spring break».»

Paul Margolis a préféré demeurer sur la Côte d’Azur : «J’ai passé le printemps et l’été à m’entraîner afin d’être prêt pour la reprise des compétitions, poursuit-il. Et, plus je m’entraînais, plus j’avais envie de le faire. J’étais bien entouré. Je me sentais à l’aise pour bosser.»

Au fur et à mesure que les semaines s’enchaînaient, une idée a germé dans la tête du joueur de Terre Blanche, celle de ne pas réintégrer l’université de Washington : «J’ai longuement réfléchi, ajoute-t-il. J’en ai parlé avec mon staff et nous sommes tombés d’accord qu’il était préférable de mettre un terme à mes études universitaires pour me consacrer exclusivement au golf. Les Etats-Unis ont servi de tremplin à mon projet. Je suis parti à Seattle sans trop savoir où j’allais mettre les pieds. Je ne regrette rien car, au cours des deux années à l’université de Washington, j’ai compris que je voulais devenir golfeur professionnel.»

L’appel d’Antoine Delon, le nouveau capitaine français

Paul Margolis du groupe France 2022
Paul Margolis se languit de rejouer en compétition.

En compagnie d’Alain Alberti (son coach), Makis Chamalidis (son préparateur mental), Christophe Keller (son préparateur physique) et Bastien Mélani (son coach de parcours et de petit jeu), Paul Margolis a mis sur pied son projet de golf : «Avec mon staff dans lequel tout le monde travaille en concertation, nous avons établi un programme de neuf tournois pour préparer les cartes du Alps Tour et du Pro Golf Tour, indique l’Azuréen. C’était l’objectif. J’ai obtenu quelques bons résultats (9e au championnat d’Europe individuel, 2e du Grand Prix du Médoc, vainqueur de la qualification de la Gounouilhou). Et, par la suite, j’ai terminé deuxième des cartes du Pro Golf Tour et cinquième de celles du Alps Tour, décrochant ainsi une catégorie pleine sur les deux circuits. Je comptais donc évoluer sur les deux en fonction de leur calendrier de 2021.»

Mais, au mois de novembre, un appel téléphonique d’Antoine Delon, le nouveau capitaine de l’équipe de France messieurs, a incité Paul Margolis à différer son passage chez les professionnels : «Antoine m’a annoncé que j’étais pré-sélectionné dans un groupe de cinq joueurs pour préparer le championnat du monde par équipes de 2022 organisé en France, précise-t-il. La Fédération me proposait un suivi personnalisé, des stages en France et à l’étranger, de nombreux tournois amateurs et professionnels parmi lesquels des épreuves du Challenge Tour et même une invitation pour l’Open de France. Je ne pouvais refuser une telle proposition. C’est une chance extraordinaire car elle m’offre de belles perspectives. Je l’ai acceptée et j’ai changé mes plans. En sachant toutefois que je pourrai m’aligner au départ du premier tournoi du Alps Tour prévu à la fin du mois de mars en Italie.»

En attendant, avec Martin Couvra, Nicolas Muller et Tom Vaillant, Paul Margolis va passer la semaine au Pays basque et s’entraîner pendant deux jours en compagnie de Jose Maria Olazabal sur les parcours de Seignosse et Arcangues.

Encore un rêve pour le Cannois après le stage en immersion au sein des professionnels du Tour européen à Dubaï.


Par Gérard RANCUREL
1 février 2021