Accueil / Actus / Amateur / Jeunes / Championnats de France cadets-cadettes : une belle récompense pour Beauvy et Cernousek

Championnats de France cadets-cadettes : une belle récompense pour Beauvy et Cernousek

Longtemps blessés, les deux pensionnaires du Pôle France de Terre Blanche ont remporté leur premier titre de champion de France à Moliets et au Grand Saint-Emilionnais. Un sacre au goût particulier.

Paul Beauvy, Ugo Malcor et Martin Couvra, lauréts chez les cadets
Paul Beauvy (1er), Ugo Malcor (2e) et Martin Couvra (3e) ont offert au Pôle France de Terre Blanche un triplé. FFGOLF
LES RÉSULTATS DU 2E TOUR CADETS 191,1 kB
LES RÉSULTATS DU 2E TOUR CADETTES 199,5 kB

Finaliste en U12 (2015), en benjamins (2017) et en minimes en 2018, battu au premier trou de play-off par Jean Békirian, Paul Beauvy a décroché son premier titre de champion de France dans la catégorie cadets au terme d’un tournoi parfaitement maîtrisé.

Souffrant d’une névralgie intercostale, le joueur de Pléneuf Val André avait été éloigné des practices et des parcours pendant trois mois, ne pouvant alors s’entraîner qu’au chipping et au putting.

Avant de renouer avec la compétition à la fin du mois d’août au Grand Prix du Médoc, il avait entamé une nouvelle collaboration avec Jason Belot au Pôle France de Terre Blanche, intégré en début d’année.

Il est monté en puissance au cours des Grands Prix du Vaudreuil, de Nîmes et de Valescure : «Je tapais plus fort et j’étais devenu plus régulier, apprécie-t-il. Il suffisait juste d’être patient.»

«Il s’est investi à fond, affirme son entraîneur. Nous avons passé des heures à batailler, à chercher des solutions. C’est génial qu’il en soit récompensé, aujourd’hui. Je suis très fier de lui.»

Pôle France de Terre Blanche
Paul Beauvy, Maxence Giboudot et Adela Cernousek ont apporté trois titres au Pôle France de Terre Blanche.

Quatrième (72) à deux coups de Théo Lavergne à l’issue du premier tour, le jeune Breton a bien débuté son second tour par un birdie au 1 grâce à un putt de cinq mètres. Il a perdu sa balle au départ du 3 mais, un birdie avec la deuxième lui a permis de ne concéder qu’un bogey. : «Mon jeu de fers était un peu imprécis mais, je suis resté calme. Tout s’est déclenché sur le retour.»

Son drive du 10 est passé à travers des branches d’arbres et, derrière, il a planté son coup de wedge à quelques centimètres du trou pour un birdie donné (- 1). Il a enquillé un putt de six mètres au 12. Une erreur au 14 lui a coûté un bogey mais, il a tout de suite réagi par un birdie au 15 : «Je n’étais pas stressé, seulement concentré.»

Son 70 lui a offert ce qu’il attendait depuis des années, un titre de champion de France : «Je suis vraiment très content car cette victoire récompense tout le travail accompli au cours d’une année compliquée par la blessure et la Covid 19.»

«Ce titre a une saveur particulière pour lui, ajoute Jason Belot. Après la partie, nous étions très émus et nous avons versé une petite larme à l’abri des regards. La mission est remplie.»

Paul Beauvy a devancé de deux coups Ugo Malcor (RCF La Boulie), auteur, comme au premier tour, d’un final éblouissant (- 3 sur les quatre derniers trous).

Encore en tête au 12, Théo Lavergne (Bordeaux Lac) a flanché sur la fin en enchaînant quatre bogeys en cinq trous le reléguant à la troisième place ex aequo avec Martin Couvra.

Une renaissance aussi pour Adela Cernousek

Blessée au poignet pendant plusieurs semaines, Adela Cernousek n’avait repris les tournois qu’à la fin du mois de septembre avec au programme le Grand Prix d’Avignon (2e), la Golfers avec son équipe de Saint-Cloud, et le Grand Prix de Valescure (2e). 

Adela Cernousek au championnat de France cadettes
Adela Cernousek savoure derrière son masque son premier titre national aux côtés de Lou Rousselot et de Jeanne Messin.

Définitivement débarrassée de ses douleurs, elle ambitionnait de jouer les premiers rôles dans ce championnat de France cadettes.

En tête dès le premier tour, en compagnie de Jeanne Messin et de Margot Boeni, avec une carte dans le par, elle a distancé toutes ses adversaires lors du second conclu sous le par (71).

S’appuyant sur un bon long jeu et éprouvant de bonnes sensations, la Clodoaldienne a pris le large dès les premier trous en réussissant deux birdies (2 et 6). Un petit coup de mou au début du retour (bogey 12 et 13) n’a pas entamé sa détermination. Son birdie du 16 a scellé le sort de ce tournoi : «Je suis vraiment très heureuse», avoue la seule pensionnaire du Pôle France de Terre Blanche.

Grâce à un 71 (- 1), Lou Rousselot (145) a gagné trois places en se classant deuxième à deux longueurs d’Adela Cernousek.

Comme l’an dernier, Jeanne Messin a terminé à la troisième place après une journée compliquée (79) : «Je suis déçue, avoue la Rémoise. Je jouais bien (dans le par après huit trous) mais, j’ai eu un gros trou d’air du 9 au 12 avec deux doubles et deux bogeys. Ce + 6 en quatre trous a plombé ma carte. Je suis quand même contente d’accrocher la troisième place.»


Par Gérard RANCUREL
29 octobre 2020