Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Championnat de France dames : la Gaveau pour Griffaut

Championnat de France dames : la Gaveau pour Griffaut

Marine Griffaut a terminé la phase qualificative en stroke play à la première place, avec une très belle carte de 67 (-5) ce vendredi. Elle devance ainsi Gala Dumez et Sara Brentcheneff, à la veille du début de la phase finale en match play.

Marine Griffaut a reçu la Coupe Gaveau, en devançant Gala Dumez (à gauche) et Sara Brentcheneff. ffgolf
02-06
juin
CHAMPIONNAT DE FRANCE DAMES COUPE GAVEAU ET COUPE PIERRE DESCHAMPS
LIEU : GOLF DE GRANVILLE BAIE ST MICHEL, France
CATÉGORIE : Toutes catégories

Déjà en tête après le premier tour, Marine Griffaut a tenu son rang de la meilleure des manières : en signant la carte la plus basse du second. La pensionnaire de Cannes-Mougins a bouclé sa journée de vendredi avec un très joli 67 (-5), rentrant six birdies, et ne commettant qu’une seule petite erreur au 5.

Première à l’issue de ces 36 trous de qualification en stroke play, avec un total de -8, elle a ainsi reçu la Coupe Gaveau, premier trophée de cette semaine à Granville. Elle sera par ailleurs tête de série n°1, à partir de samedi, pour la phase de match play qui mènera au second trophée, le plus recherché : la Coupe Pierre Deschamps, qui sera remise lundi soir à la nouvelle championne de France.

Dans ce tableau à 32 joueuses, pour lequel le cut est tombé à +6, la concurrence ne manquera pas. Gala Dumez (Bordeaux-Lac) et Sara Brentcheneff (Golf Club de Lyon) se partagent la deuxième place à -6, après avoir signé la même carte de 68 (-4) lors du deuxième tour. Dans une journée aux nombreuses cartes sous le par, Manon Bruneau (La Freslonnière) a signé un solide 69 (-3) pour prendre seule la quatrième place, à -4.

Elle devance ainsi d’un coup un duo 100% universités américaines, composé de Candice Mahé (Dinard) et Loïs Lau (Fontainebleau), la première ayant joué -3 ce vendredi, et la seconde -2. Mais quelles que soient les performances, tous les compteurs seront remis à zéro, dès samedi matin, pour les seizièmes de finale. L’aspect physique va également devenir un paramètre important, avec 36 trous par jour durant les trois prochains jours pour les joueuses qui iront au bout de ce championnat de France.


Par William LECOQ
3 juin 2022