Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Championnat de France messieurs : ce sera une finale Le Goff - Giboudot

Championnat de France messieurs : ce sera une finale Le Goff - Giboudot

Hugo Le Goff, 13 ans, et Maxence Giboudot, 17 ans, sont les deux finalistes de cette édition 2021 du Trophée Jacques Leglise. Ils ont rendez-vous ce dimanche pour 36 trous qui décideront du titre de champion de France.

Hugo Le Goff va participer à sa première finale de Championnat de France messieurs. À 13 ans... Alexis Orloff / ffgolf
04-08
août
CHAMPIONNAT DE FRANCE MESSIEURS COUPE GANAY ET TROPHÉE JACQUES LEGLISE
LIEU : BAYEUX OMAHA BEACH GOLF, France
CATÉGORIE : Toutes catégories

Le résumé

Maxence Giboudot affiche 17 ans au compteur. Pourtant, dimanche matin au départ de la finale du championnat de France individuel amateur messieurs, il sera dans le costume de l'homme d'expérience. En effet, son adversaire, Hugo Le Goff, n'a pour sa part que 13 ans.

Les titres nationaux n'ont déjà plus beaucoup de mystère pour l'un comme pour l'autre : Giboudot a été sacré champion de France minimes en 2020, lorsque le second, au même moment, s'imposait dans la catégorie U12. Mais cette fois, l'enjeu grimpe : l'un d'entre eux repartira d'Omaha Beach en étant champion de France... tout court.

Les quarts

Maxence Giboudot est déjà champion de France en titre, mais dans la catégorie minimes.

Ce samedi, pour la quatrième journée de jeu sur le tracé du Manoir, les huit rescapés de la course au Trophée Jacques Leglise se disputaient tout d'abord les quarts de finale. Premier à s'élancer face à Hugo Saurel (Nantes Vigneux), Hugo Le Goff (Paris Country Club) n'est pas parvenu à se détacher véritablement au cours du match. Il a néanmoins montré une belle solidité après le gain décisif du 15, pour s'imposer 1 up.

Les débats ont été encore plus serrés entre Nathan Trey (Biarritz) et Claude Churchward (Albret). Alors que ce dernier a mené toute la première partie du match, quelques bogeys ont permis à son adversaire de revenir dans la partie, et même de passer devant après le 17. Le Biarrot commettait alors, à son tour, un bogey sur le trou n°18, envoyant la partie en prolongation. Il fallut pas moins de cinq trous supplémentaires pour déboucher sur la qualification de Trey.

La matinée a été moins éprouvante pour Maxence Giboudot (Val de Sorne), face à son camarade de l'équipe de France Boys Adam Bresnu (Stade Français). Une belle série de birdies entre le 6 et le 10 a vite propulsé Giboudot jusqu'à 6 up. Le match s'est ainsi conclu assez rapidement, sur le score de 5&4. 

Les demies

Vous avez bien compté : seuls trois quarts de finale sont évoqués dans le paragraphe précédent. En cause, le forfait de Maxence Mugnier (Saint-Cloud) du fait de douleurs dorsales, ce qui a permis à Sacha Brendle d'avancer automatiquement dans le dernier carré. Opposé à Hugo le Goff, le joueur de Kempferhof s'est montré particulièrement accrocheur, ne comptant qu'une longueur de retard après 14 trous. Mais les deux par 5 du 15 et du 16 ont fait basculer la rencontre dans le camp du Parisien qui, empochant ces deux trous, faisait de même pour le match, 3&2.

Dans la deuxième demi-finale, Maxence Giboudot a été le premier à prendre deux trous d'avance, et ce au sortir du par 4 tout en descente du 8. Mais Nathan Trey est revenu à sa hauteur en deux temps, tout d'abord en profitant d'un bogey de son adversaire au 13, puis en rentrant un birdie sur le par 5 du 16. Mais sur le trou suivant, le par 4 (cette fois tout en montée) du 17, ce fut au tour de Giboudot de faire birdie, pour repasser 1 up et s'assurer le gain du match par un par au 18.

Le chiffre

36Le nombre de trous prévus pour la finale de dimanche. Pour l'un comme pour l'autre des deux joueurs qualifiés, il s'agirait d'un premier titre de champion de France chez les messieurs.


Par William LECOQ
7 août 2021