Accueil / Actus / Mondiaux 2022 / Équipe de France / Mondiaux 2022 : Dernière ligne droite avant le grand rendez-vous

Mondiaux 2022 : Dernière ligne droite avant le grand rendez-vous

Annoncées ces quelques semaines, les équipes de France entrent à présent dans la dernière ligne droite de leur préparation aux Mondiaux, à la fin du mois. Dernier bilan des Bleus avec Maïtena Alsuguren, la DTN adjointe de la ffgolf.

France
Les joueuses de l'équipe de France ont disputé les championnats d'Europe individuels fin juillet. G. N. / ffgolf

Les sélections, entre logique et pari sur l'avenir

« Pour les Messieurs, c'est une sélection logique vu les parcours de Julien Sale et Tom Vaillant cette saison sur l'Alps Tour chez les pros, et aussi celui de Martin Couvra qui arrive en forme au bon moment et qui est un joueur mature sur qui on peut compter. C'est une sélection sans surprise quand on regarde la position de ces trois garçons au classement mondial : ils sont devant. Au classement ajusté (qui fait la moyenne entre le WAGR et le Scratch Players, ndlr), Julien est dans le top 50, Tom est juste au-dessus et Martin dans les 100. »

« Pour l'équipe Dames, l'idée qu'on suivie est de miser sur l'avenir avec trois jeunes filles appartenant à la catégorie Girls, puisque l'on n'avait pas de joueuses de la catégorie Dames très bien placées au ranking mondial amateur, à un niveau comparable à celui des Messieurs. Avec le staff, on s'était dit que ce serait une bonne stratégie de privilégier de jeunes joueuses, qui ne sont d'ailleurs pas si mal classées que ça (au 1er août, Maylis Lamoure est 167e, Constance Fouillet 223e et Vairana Heck 239e, ndlr), et de tabler sur leur potentiel puisqu'il y a non seulement les Mondiaux de cet été, mais aussi ceux de 2023 à Dubaï. Elles vont donc se former à la maison pour préparer l'avenir, qui va arriver très rapidement. C'est donc une équipe jeune mais qui a du caractère et du potentiel. »

Un programme à la carte avant le jour J

« Pour les Dames, la dernière ligne droite avant les Mondiaux a déjà démarré puisqu'elles se sont retrouvées en format équipe de France lors des championnats d'Europe individuels à Saint-Germain, fin juillet. Elles étaient logées ensemble, avec le staff des Mondiaux, donc c'était vraiment une première répétition. Ça a fait monter un peu la pression et c'était intéressant de les observer dans cette situation, même si elles sont arrivées fatiguées, dans la foulée des championnats d'Europe par équipes Girls et même des divisions U16 pour certaines. Ça a donc permis de voir ce qu'il fallait réajuster. Une deuxième étape, ensuite, vient de s'achever : il s'agissait d'un stage d'oxygénation et de récupération à la montagne avec le préparateur physique Thomas Brégeon et le kinésithérapeute Philippe Vignon. Elles ont fait de la rando, renforcé leur cohésion d'équipe, rechargé les batteries à la fois mentalement et physiquement. Ça s'est très bien passé. Aujourd'hui, Constance s'apprête à disputer le British Girls à Carnoustie (du 9 au 13 août, ndlr), tandis que Vairana et Maylis vont avoir un peu de temps pour elles. Elles se retrouveront toutes les trois dans la foulée de ce tournoi pour un ultime stage de préparation de deux jours à Morfontaine, histoire de se remettre dans le jeu, se retrouver et lancer l'aventure. Elles seront accompagnées par leur encadrement personnel, comme sur les Mondiaux d'ailleurs, l'idée étant de les mettre dans les meilleures conditions pour être performantes. »

« Pour les Messieurs, qui disputent leur championnat une semaine après les Dames, ça va plutôt être des programmes individualisés, avec leur staff respectif. Martin Couvra joue cette semaine un tournoi du Challenge Tour en Finlande, puis le Dutch Amateur. Julien Sale et Tom Vaillant vont jouer une épreuve de l'Alps Tour, leur circuit cette année, et un tournoi du Challenge Tour en Suède, le Dormy Open. Et après ils se retrouveront pour les Mondiaux. À la différence des filles les garçons seront encadrés uniquement par le staff équipe de France durant les Mondiaux. »

Une maison France pour les Mondiaux

« On leur a loué une maison à Feucherolles, juste à côté de la forêt de Marly, pour qu'elles puissent se retrouver ensemble, au calme, avec leur encadrement. Les filles y arriveront le dimanche 21 août au soir, et passeront le relais aux garçons le dimanche suivant. »

« Les deux équipes ont fait des demandes à l'IGF (la fédération internationale de golf, ndlr) pour être dans de grosses parties, afin de se confronter directement aux meilleurs. Ils ont aussi demandé à partir du 1 le premier jour au Golf National, et du 10 le lendemain à Saint-Nom-la-Bretèche. On attend la confirmation. La seule chose qui est actée par rapport à l'organisation sportive, c'est que pour les équipes du haut de tableau le tournoi féminin se terminera à Saint-Nom, et le masculin au National, afin que chaque parcours ait droit à un dernier tour pour le titre et une remise des prix. »

« On est excités et impatients que ça démarre, et en même temps on se dit qu'on y est presque et que ça va vite être derrière nous... On attend ça depuis des années, et quand on y est ça passe trop vite ! Il faudra donc en profiter au maximum. Et si on peut ramener des médailles pour faire en sorte que les souvenirs durent très longtemps, on ne va pas s'en priver ! En tous cas, les joueurs, joueuses et le staff sont motivés à 300 % pour que ça se passe comme ça ! »


Par Alexandre MAZAS
4 août 2022