Accueil / Actus / Pro / DP World Tour / Le circuit européen devient le DP World Tour

Le circuit européen devient le DP World Tour

Par la voix de son directeur Keith Pelley, le circuit européen a annoncé ce mardi à Dubaï qu'il allait devenir, à compter de 2022, le DP World Tour. Ce « naming » historique s'accompagne d'une série de mesures visant à donner au circuit continental une place plus importante sur l'échiquier du golf mondial.

DP World Tour
Le DP World Tour est le nouveau nom du circuit européen. European Tour

En réponse directe à la récente annonce du projet de « super league » menée par l'Australien Greg Norman et financée par des investisseurs saoudiens, le Tour européen a réagi ce mardi en dévoilant de nouvelles ambitions pour le futur proche. Lors d'une conférence de presse organisée à Dubaï, en amont de l'Aviv Dubai Championship qui débute ce jeudi au Jumeirah Golf Estate, le patron du circuit continental Keith Pelley a annoncé plusieurs mesures spectaculaires destinées à renforcer la position du Tour européen sur l'échiquier du golf mondial.

Ainsi, pour la première fois depuis sa création en 1971 (la saison 1972 a été la première de son histoire), le PGA European Tour basé à Wentworth, dans la banlieue de Londres, va changer de nom et devenir dès 2022 le DP World Tour. Ce « naming » historique fait suite à un partenariat entamé en 2015 avec DP World, une société d'exploitation portuaire appartenant au gouvernement de Dubaï, qui parraine déjà la finale du circuit dont la prochaine édition aura lieu dans huit jours au même endroit. « Le lancement du DP World Tour en 2022, qui coïncide avec nos deux cinquantenaires, marquera le début d'une nouvelle ère pour le golf mondial et, surtout, profitera à toutes les personnes concernées - joueurs, caddies, fans et partenaires - tout en apportant une contribution importante à la société dans son ensemble », s'est réjoui Pelley.

Quelques jours après l'annonce du retour de l'open de France au calendrier l'an prochain (22-25 septembre), et en attendant de connaître le nom du sponsor-titre de notre open national, voilà donc une nouvelle qui impacte le circuit dans son ensemble. En cédant aux sirènes du « naming », le Tour européen peut en effet annoncer une dotation globale record pour la prochaine saison - plus de 200 millions de dollars, soit plus de 172 millions d'euros - nettement supérieure au précédent record établi en 2019 avant la pandémie. De plus, tous les tournois sanctionnés uniquement par le DP World Tour afficheront un « prize money » minimal de 2 millions de dollars (1,72 million d'euros), ce qui permettra par ricochet à tous les membres d'en bénéficier.

Enfin, dans un calendrier comprenant pour l'instant 47 dates réparties dans 27 pays, dont des nouveaux tournois aux Émirats arabes unis, au Japon, en Afrique du Sud et en Belgique, la finale du DP World Tour atteindra pour la première fois la barre des 10 millions de dollars de dotation. À noter également que, dans le cadre de l'alliance stratégique nouée cet été avec le circuit américain, trois tournois seront co-sanctionnés par le PGA Tour : côté européen le Genesis Scottish Open qui précédera comme de coutume l'open britannique au début de l'été, et côté américain le Barbasol Championship et le Barracuda Championship qui se joueront aux mêmes dates (7-10 juillet et 14-17 juillet) et seront ouverts à part égale aux membres des deux circuits.


Par Alexandre MAZAS
10 novembre 2021