Accueil / Actus / Amateur / Mérites amateurs : Les lauréats d’une saison particulière

Mérites amateurs : Les lauréats d’une saison particulière

En dépit de la pandémie, les amateurs français ont eu l’occasion de s’exprimer sur le terrain, essentiellement durant la deuxième partie de saison. Au moment de dire adieu à 2020, le point sur ceux qui arrivent en tête des différents mérites.

Messieurs : Ravetto remet ça

Pour la deuxième année consécutive, David Ravetto occupe la première place du mérite messieurs en cette fin de saison. Rien d’étonnant, à en juger par les performances du Racingman : un podium et une victoire en Argentine fin 2019 (période prise en compte dans le mérite pour compenser les quatre mois sans tournoi au printemps 2020), puis lors de la reprise, une quatrième place au Championnat d’Europe individuel, mais surtout une victoire au Brabazon Trophy, une première depuis 2007.

Cette distinction est en tout cas la dernière du genre pour David Ravetto, qui vient de rejoindre les rangs des professionnels. Le pensionnaire du RCF La Boulie est, sans surprise, suivi au classement par ses trois camarades de l’équipe de France messieurs au dernier Championnat d’Europe par équipes : Tom Guéant, Julien Sale et Adrien Pendaries. Fort de deux tops 10 en début d’année avec son universtité d’Oregon (Wyoming Desert Intercollegiate et Bandon Dunes Championship), ainsi qu’au Mémorial Olivier Barras et aux Internationaux d’Autriche, Tom Guéant a connu le plus beau moment de sa saison avec son club de Terre Blanche, lors de la victoire au Trophée Gounouilhou. Julien Sale, lui, après trois podiums coup sur coup en Europe durant l’été, a décroché une victoire sous les couleurs de sa fac d’Arkansas State au Bubba Barnett Intercollegiate. Quant à Adrien Pendaries, il s’est avant tout distingué en finissant aux portes du top 10 (11e) au Championnat d’Europe individuel.

Dames : Roussin-Bouchard remet ça aussi

Pas de surprise non plus chez les dames : celle qui a occupé la place de n°1 mondiale pendant une bonne partie de la saison termine l’année en tête du classement, pour la deuxième année consécutive qui plus est. Toujours créditée de sa victoire au Windy City Collegiate à l’automne dernier, Pauline Roussin-Bouchard a bien démarré 2020 par un podium à l’IJGA Collegiate Invitational. Après la reprise du jeu en juillet, elle a poursuivi son effort, avec trois podiums consécutifs en Allemagne, en Autriche et en République tchèque, avant d’ajouter une victoire en tournoi universitaire à The Ally à l’automne. Sans oublier, il y a quelques jours en compagnie de ses deux dauphines au mérite, une première participation à l’US Open, cut passé et 46e place finale à la clé. Des performances qui vont lui permettre de participer, en même temps qu’Adrien Pendaries, à l’Arnold Palmer Cup à partir de lundi prochain.

Les deux dauphines en question sont donc Agathe Laisné et Lucie Malchirand, dans cet ordre. La joueuse du Racing a connu ses plus belles performances de l’année 2020 chez les pros, en remportant deux tournois du LET Access à l’automne : le Lavaux Ladies Open et le Santander Golf Tour Lauro. Quant à la pensionnaire de Marseille la Salette, après une 2e place au junior Orange Bowl et une victoire en début d’année au Grand Prix Paca, elle a remis le couvert dès la reprise avec une victoire eu GTGA Invitational fin juillet, suivie immédiatement d’une deuxième place au SLR Academy Invitational.

Mérites Jeunes Lacoste : les jeunes poussent

Chez les jeunes garçons, la première place en cette fin d’année revient à Oihan Guillamoundeguy. Le joueur d’Hossegor, toujours crédité de sa victoire à l’Evian International & Senior Showcase fin 2019, s’est adjugé deux belles victoires au Saint-Donat Masters et au Grand Prix de Pau. Il a fini fort sa saison en prenant la deuxième place du Championnat de France minimes. Il est talonné au classement par le n°1 de l’an dernier, Maxence Giboudot… qui l’avait justement devancé au Championnat de France. Mais le joueur du Val de Sorne s’est surtout distingué par sa victoire en individuel lors du European Young Masters. La troisième place revient à Adam Bresnu (Stade Français), qui a notamment glané une victoire lors du Grand Prix du Golf National.

Chez les filles, la première place revient à celle qui est devenue championne de France chez les benjamines fin octobre : Constance Fouillet. Hormis ce fait d’armes, la joueuse de la Freslonnière, qui s’est imposée en juillet au Grand Prix de Val Quéven, a surtout décroché un podium lors des Internationaux de Suisse, sa première sortie d’importance à l’international. Elle est suivie au classement par Nastasia Nadaud. La joueuse d’Aix-les-Bains a pris la 3e place ex-aequo du Trophée Cécile de Rothschild, en septembre. Une troisième place qu’elle partageait avec Inès Archer, sa suivante au mérite de cette fin d’année. La joueuse de Cissé-Blossac a pu capitaliser sur des victoires aux grands prix de Pau et du Lys Chantilly.

Les autres podiums

Mid-amateurs messieurs : 1. Christophe de Grancey (Bussy-Guermantes) ; 2. Alexis Traquet (Saint-Germain-Lès-Corbeil) ; 3. Nicolas Porteboeuf (Grand Avignon).

Mid-amateurs dames : 1. Charlotte Guilleux (Cannes-Mougins) ; 2. Hélène Malvy (Val Grand Bondoufle) ; 3. Sylvie Van Molle (Saint-Germain).

Seniors messieurs : 1. Pierre Carpentier (Golf Club de Toulouse) ; 2. François Illouz (Morfontaine) ; 3. Pierre Loumaigne (Bordelais).

Seniors dames : 1. Sylvie Van Molle (Saint-Germain) ; 2. Christine Petit-Martin (Fontainebleau) ; 3. Annick Riff (Dinard).

En raison du contexte sanitaire, le palmarès reste vierge en cette année 2020 pour ce qui concerne les mérites des clubs et des écoles de golf.


Par William LECOQ
17 décembre 2020