Accueil / Actus / Amateur / Statut amateur : ce qui devrait changer au 1er janvier 2022

Statut amateur : ce qui devrait changer au 1er janvier 2022

Le R&A et l’USGA ont formulé leurs propositions finales de réforme du statut amateur, qui doit entrer en vigueur en début d’année prochaine. Parmi les principaux changements attendus à l’issue de ce travail de réflexion lancé en 2017 : la possibilité pour les joueurs amateurs d’accéder à la dotation d’un tournoi dans la limite de 750 $, ou le droit, pour eux, de signer des contrats de sponsoring.

Le R&A (ici son célèbre clubhouse de Saint-Andrews) et l'USGA ont travaillé ensemble sur cette réforme du statut amateur. R&A

De quoi parle-t-on ?

Le statut amateur est un ensemble de règles édictées par le Royal & Ancient (R&A) et la United States Golf Association (USGA), les deux instances dirigeantes principales du jeu de golf. Il précise les conditions auxquelles un joueur ou une joueuse est autorisé(e) à concourir dans une compétition amateur. Les dispositions les plus connues du statut en vigueur jusqu’à maintenant sont, par exemple, le fait que les amateurs ne peuvent percevoir une somme d’argent en récompense d’une performance en compétition, où l’interdiction qui leur était faite d’avoir un sponsor personnel.

Pourquoi changer ?

En 2017, le R&A et l’USGA ont décidé d’entamer une réflexion autour de la réforme de ce statut amateur. Le principe cardinal était d’adapter ces règles au golf moderne, tout en continuant à protéger un statut qui fait non seulement partie intégrante de l’histoire du jeu, mais compte aussi des tournois parmi les plus prestigieux du monde (comme le British Amateur ou l’US Amateur). Il n’était ainsi pas question d’abolir le statut, ce qui aurait fait sauter la barrière avec le monde des professionnels.

Néanmoins, les deux instances ont estimé que ces règles devaient évoluer. « Les règles actuelles ne reflètent pas le fait que le haut niveau amateur sert de terrain de progression pour les nombreux jeunes joueurs qui aspirent à réussir chez les professionnels, avancent-elles. Il existe trop de barrières pour les amateurs de haut niveau qui sont à la recherche de financements pour participer aux grandes compétitions, ce qui est souvent onéreux. »

Qu’est-ce qui va changer ?

La modification qui devrait avoir le plus de conséquences est celle qui concerne le sponsoring. En effet, le R&A et l’USGA prévoient d’autoriser, sans limite, les joueurs amateurs à tirer des bénéfices de leur nom ou de leur image. Leurs partenaires pourront, en outre, prendre en charge leurs dépenses liées à leur activité. Dès lors, rien n'interdirait, par exemple, une personnalité du haut du classement mondial amateur à signer un contrat avec un équipementier. Jusqu'à présent, la chose était strictement encadrée, et possible seulement dans certains cas, comme par exemple le concours d'un partenaire au niveau d'une fédération.

L’autre changement principal concerne les dotations : il sera désormais possible aux amateurs de recevoir tout type de prix à l’issue d’une compétition, y compris de l’argent, dans la limite de 750 $. Cette limite s’applique également aux prix en nature, dont la valeur à l’achat fait foi.

En revanche, la valeur des trophées eux-mêmes n’est pas prise en compte, pas plus qu’un prix décerné, par exemple, pour un trou-en-un en compétition. La limite de 750 $ ne s’applique en outre qu’aux tournois joués du tee au trou, impliquant un score sur chaque trou. Cela veut dire que les concours centrés sur des aptitudes particulières (long drive, concours de putting, concours de précision, etc.) ne font pas l’objet de restrictions.

Et qu’est-ce que ça va changer pour vous ?

Si vous êtes un golfeur amateur se contentant de jouer ses compétitions de club, ou même si votre bon niveau vous amène à jouer des grands prix et certains championnats, mais que vous n’ambitionnez pas de rejoindre, à terme, les rangs des professionnels, la réponse est simple : rien. Cette réforme n’a ainsi aucune influence sur le calcul des index ou sur la manière dont sont organisées concrètement toutes les compétitions amateurs. Cette libéralisation va surtout concerner les amateurs de très haut niveau, qui se déplacent aux quatre coins du globe pour disputer les plus gros tournois, et pour qui le nouveau statut va permettre de faciliter la transition vers les professionnels.

Quand est-ce que tout ça va entrer en vigueur ?

Depuis le lancement de la réflexion en 2017, le R&A et l’USGA ont opéré une très large consultation de toutes les instances nationales ou continentales ayant en charge la régulation du jeu de golf. Ces dernières (dont faisait naturellement partie la ffgolf) ont fait connaître leurs idées ou éventuelles réserves quant à ce nouveau statut. Le 22 février dernier, forts de tous ces retours, le R&A et l’USGA ont publié les modifications retenues pour le nouveau statut. Même si les choses peuvent encore s’affiner d’ici là, cela signifie que les changements devraient, en l’état, entrer en vigueur au 1er janvier 2022.


Par William LECOQ
21 avril 2021