Accueil / Actus / Pro / DP World Tour / Cazoo Open de France (DPWT) : Quatre Français toujours en chasse

Cazoo Open de France (DPWT) : Quatre Français toujours en chasse

Auteur d'un pénible 74 (+3) ce samedi, le Danois Rasmus Højgaard a remis tout le monde dans le coup pour la victoire, notamment les Français Paul Barjon (3e), Antoine Rozner (5e), Victor Perez (9e) et Tom Vaillant (12e).

Paul Barjon
Le Néo-Calédonien vise un premier trophée sur le DP World Tour. Lucas Hélin / ffgolf
22-25
septembre
CAZOO OPEN DE FRANCE
LIEU : Golf National (Albatros), France
CIRCUIT : DP World Tour
Rasmus Højgaard

Véritable lieu commun du jargon golfique, la phrase « tout peut aller très vite d'un côté comme de l'autre » a pris tout son sens ce samedi au Golf National. À peine le temps de pousser son par au 1 que Rasmus Højgaard, leader avec six coups d'avance au départ, a quasiment perdu tout le bénéfice de ses deux premiers tours quasi-parfaits (62, 65). Une première balle dans l'eau au 2 depuis le tee de départ, puis une deuxième de la dropping zone, et enfin une troisième : en un seul trou, le Danois a gentiment relancé le suspense jusque là un peu absent de cette 104e édition de l'Open de France.

« C'était dur, mais je me suis dit que j'avais bien joué les deux journées précédentes et que je ne devais pas me laisser aller. Donc j'ai juste fait de mon mieux pour rester dans ma partie, et tenter de taper de bons coups après cela. Et j'en suis très fier, pour être honnête », a-t-il indiqué. Après cet horrible quintuple bogey, suivi d'un bogey au 3, le leader a effectivement su serrer le jeu, compilant cinq birdies pour deux autres bogeys. Mais son 74 (+3) a clairement permis à une douzaine de chasseurs de viser autre chose qu'une place d'honneur demain. À commencer par le Sud-Africain George Coetzee, qui s'est hissé en 2e position à -11 total à la faveur d'une carte de 68 (-3).

Paul Barjon arrache une carte sous le par

Paul Barjon

Paul Barjon a lui aussi repris espoir pour aller soulever la coupe Stoïber demain après-midi, malgré un troisième tour plus délicat que les précédents. « Un peu comme hier, c'était une journée sans trop de birdies, mais avec quelques bogeys de plus... La frappe de balle était meilleure qu'hier, mais j'ai eu davantage de mal sur les greens », a expliqué le Tricolore, qui a réalisé quatre birdies et trois bogeys et signé un 70 (-1). « Finir par un birdie aujourd'hui, sur un par 4 super difficile, c'est parfait. Ça me met un coup de moins derrière Rasmus, et c'est une façon très agréable de conclure la journée. »

Avec son -1, Barjon se retrouve 3e à -10, à égalité avec le Belge Thomas Pieters (qui jouait avant et s'élancera donc en dernière partie demain), à seulement deux coups d'Højgaard. « C'est une position très agréable. Évidemment, j'aurais préféré avoir deux coups d'avance, mais je suis dans la course, pas loin du leader, donc je prends. Je vais continuer à être assez agressif, car c'est un tournoi "tout ou rien" pour moi : finir 5e serait une belle performance, mais le seul résultat qui m'apporterait vraiment quelque chose, c'est de gagner », a déclaré le membre du PGA Tour, qui évoluera sur la 2e division américaine l'an prochain et n'est pas membre du circuit européen.

Rozner et Perez tracent leur route

Deuxième Bleu au leaderboard, Antoine Rozner occupe la 5e place à -9 à l'issue d'une journée sans faute bouclée en 69 (-2). Cette carte laissait pourtant un léger goût amer au Racingman, frustré de n'avoir rentré qu'un minimum de putts malgré un grand jeu très solide : « Dans le contenu, c'était hyper satisfaisant, mais la finition n'a pas été au rendez-vous. Il y a des journées où on putte mal et on peut s'en vouloir, et d'autres comme aujourd'hui où 95 % de mes putts étaient très bons mais ne rentraient pas. Donc pas grand-chose à me reprocher. On va dire que j'ai gardé tous mes putts pour demain ! » plaisantait-il à la sortie du recording. Rozner jouera demain dans l'avant-dernier groupe à 12 h 49 avec Barjon et l'Allemand Yannik Paul, auteur d'un joli 66 (-5), meilleur score ex æquo de cette troisième journée.

Deux parties avant (à 12 h 27), Victor Perez s'élancera de la 9e place à -7 total, à cinq coups donc du leader. Le n° 1 français, déjà 3e la semaine passée en Italie, a poursuivi sur sa lancée en signant aujourd'hui sa meilleure carte de la semaine sur l'Albatros, un 68 (-3) comprenant quatre birdies et un bogey. « Je suis très content de ma journée. Comme hier les positions de drapeau étaient difficiles, près des obstacles, et même si les conditions étaient idéales ça restait compliqué de faire des birdies. C'est donc très satisfaisant de faire -3. Et puis je pense que Rasmus a remis tout le monde dans le tournoi avec la malchance qu'il a eu en début de partie, donc c'est de bon augure pour demain », a déclaré le Tarbais, qui vise un 3e titre en carrière sur le DP World Tour.

Victor Perez

Vaillant regarde devant

Meilleur amateur après 54 trous, Tom Vaillant occupe quant à lui le 12e rang à -6 total, après avoir égalé sa performance du premier tour en jouant 68 (-3). Le membre de l'équipe de France qui a récemment pris la 6e place des Mondiaux amateurs s'est réjoui d'avoir, pour la troisième journée consécutive, fait au moins jeu égal avec l'Albatros : « Je n'ai pas l'habitude de jouer un parcours avec des drapeaux aussi compliqués, c'était un bon test pour tirer le meilleur de moi-même. J'ai essayé de taper le meilleur coup possible à chaque fois, d'être agressif quelle que soit la situation, de ne pas me faire manger par le parcours et d'aller toujours de l'avant. Demain, ça va être un gros test avec le vent qui est annoncé, donc je vais juste essayer de faire une bonne journée. » Les autres amateurs sont légèrement derrière : Julien Sale (68) est 22e à -4, tandis que Martin Couvra (68) et Oihan Guillamoundeguy (72) sont 28es à -3.

Tom Vaillant

Par Alexandre MAZAS
24 septembre 2022