Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Championnat d’Europe individuel dames : Vairana Heck, en route vers les Mondiaux

Championnat d’Europe individuel dames : Vairana Heck, en route vers les Mondiaux

Sacrée championne d’Europe Girls avec ses camarades de l’équipe de France au début du mois, Vairana Heck défendra une nouvelle fois les couleurs nationales, fin août, aux Championnats du monde par équipes. Forcément, elle fait partie des Françaises à suivre, cette semaine à Saint-Germain.

Vairana Heck est présente, comme toutes ses camarades de l'équipe de France Girls, cette semaine à Saint-Germain. Romain Muraille / ffgolf
20-23
juillet
CHAMPIONNAT D'EUROPE INDIVIDUEL DAMES
LIEU : GOLF DE SAINT-GERMAIN, France
CATÉGORIE : Toutes catégories

La scène européenne commence à avoir l’habitude de voir évoluer sa haute et longiligne silhouette, ornée selon les circonstances d’un sourire comme d’un regard déterminé. Dans quelques semaines, la scène mondiale lui sera également ouverte. Parmi les 18 joueuses françaises présentes cette semaine à Saint-Germain pour y disputer le Championnat d’Europe individuel dames, Vairana Heck fait partie des joueuses à suivre.

La joueuse du RCF La Boulie a, il est vrai, d’ores et déjà vécu un mois de juillet de toute beauté. Mois qui a commencé dans la fraîcheur islandaise, où, avec ses camarades de l’équipe de France Girls, elle est allée décrocher un titre européen de toute beauté. Un bonheur n’arrivant jamais seul, une deuxième bonne nouvelle a suivi quelques jours plus tard : avec ses coéquipières Maylis Lamoure et Constance Fouillet, "Vaï", de son petit nom, représentera la France lors des Championnats du monde par équipes, fin août au Golf National et à Saint-Nom-la-Bretèche.

Un rêve depuis ses 10 ans

Vairana Heck, lors de la finale du Championnat d'Europe Girls, au début du mois. (Photo EGA)

Un bel accomplissement pour une joueuse qui, paradoxalement, n’aimait pas le golf dans ses toutes premières années. « J’avais commencé à taper des balles vers 7 ou 8 ans, et ça ne me plaisait pas vraiment, sourit-elle. Et puis vers 10 ans, mon père m’a amenée à La Boulie, j’ai commencé à faire des compétitions, et ça, pour le coup, c’était vraiment un truc qui me stimulait. » La jeune fille rêve alors déjà de devenir n°1 mondiale plus tard. « Forcément, pour y arriver, il faut passer par les Championnats du monde, explique-t-elle. Donc depuis, je pense que c’est dans ma tête. »

Entre le rêve et l’objectif assumé subsiste néanmoins parfois une marge. Certes, depuis la fusion des collectifs dames et girls français, Vairana fait partie du groupe mené par Gwladys Nocera. Mais avec beaucoup de joueuses appelées et trois places d’élues à l’arrivée pour jouer les Mondiaux en France, la Racingwoman de 17 ans ne s’imaginait pas forcément dans l’équipe en début de saison. Surtout que ce dernier s'est avéré compliqué pour elle.

Pour retrouver des performances plus satisfaisantes, Vairana Heck a appliqué sa méthode : jouer son jeu, sans penser au reste, et laisser les choses se faire d’elles-mêmes. Il a ainsi fallu attendre jusqu’au Championnat d’Europe par équipes girls, début juillet, pour que la sélection aux Mondiaux finisse par occuper un coin de son esprit. « J’ai toujours eu du mal en début de saison, je ne sais pas trop pourquoi, précise-t-elle. Mais mes parents, ma coach mentale Anaëlle Malherbe et Gwladys m’ont beaucoup aidée. »

Gwladys Nocera : « Je sais que je peux m'appuyer sur elle »

Force de caractère, opiniâtreté, capacité à se remettre d’aplomb après des périodes compliquées… Autant de qualités remarquées par l’ancienne n°1 française. « Vairana me donne l’impression d’une fille qui sait très bien ce qu’elle veut, et qui met les choses en place pour y arriver, témoigne Gwladys Nocera. Elle bosse beaucoup, elle s’entraîne beaucoup, elle est très à l’écoute, elle a confiance envers les gens autour d’elle, et c’est quelqu’un de confiance aussi. Je sais que je peux m’appuyer sur elle. Aux Europe, elle a été chercher des choses incroyables. Elle a une force de caractère impressionnante, et qui m’étonne chaque tournoi. »

Cette semaine au Championnat d’Europe individuel dames, Vairana Heck va avoir l’occasion de faire montre, une nouvelle fois, de ces qualités. Elle va pouvoir également s’appuyer sur sa frappe de balle, sur des fairways de Saint-Germain rendus très fermes par les conditions sèches. Et puis, quatre tours de stroke play, tout en individuel, devant le public français… Sur le plan de la formule de jeu et du cadre, rien ne se rapprochera plus des Mondiaux d’ici à l’échéance de fin août. Et ce jusque dans le cadre de vie général : cette semaine, les trois joueuses et leur staff vont cohabiter pendant tout le tournoi dans la même maison, exactement comme ce sera le cas lors de l’Espirito Santo Trophy. Dès la fin de semaine, tous prendront la direction des Arcs, pour un stage en altitude.

La suite ? L’ouverture de quelques cahiers au mois d’août. Car après les Mondiaux, Vairana Heck, en fin de classe de première, devra se frotter à un autre genre de défi en septembre : des épreuves du bac.


Par William LECOQ, à Saint-Germain-en-Laye
19 juillet 2022