Accueil / Actus / Pro / Jeux olympiques / Jeux olympiques : Schauffele sacré, Sabbatini et Pan médaillés

Jeux olympiques : Schauffele sacré, Sabbatini et Pan médaillés

Au terme d'un dernier tour haletant, Xander Schauffele a résisté à la charge de Rory Sabbatini pour s'adjuger la médaille d'or, tandis que C. T. Pan est sorti vainqueur d'un play-off à sept joueurs pour décrocher le bronze. États-Unis, Slovaquie, Taïwan : le podium de cette épreuve masculin est parfaitement représentatif du caractère international du golf !

Xander Schauffele
L'Américain succède à l'Anglais Justin Rose au palmarès olympique du golf. YOSHI IWAMOTO / AFP

Xander Schauffele, champion olympique

Cinq ans après le triomphe de Justin Rose à Rio de Janeiro lors du grand retour du golf dans le giron olympique, Xander Schauffele a succédé à l'Anglais au palmarès de l'épreuve. Une victoire attendue, puisque l'Américain partait en tête ce matin ; puis évidente, lorsqu'il s'adjugeait quatre coups d'avance après avoir négocié ses premiers trous en -4 ; mais finalement arrachée de haute lutte à l'issue d'un retour plein de tension. Sans déjouer, le Californien a vu ses adversaires grignoter peu à peu son avantage, et a même ouvert la porte en concédant sur le par 5 du 14 un bogey malvenu. Dans la ligne de mire des Matsuyama, McIlroy et autres Casey, Schauffele a toutefois tenu bon : birdie crucial au 17 pour reprendre seul les commandes, et sauvetage de par divin au 18 (après un drive égaré dans les arbres à droite) pour conserver un coup d'avance ! « « Je suis encore sous le choc de cet ultime par. Cette fin de partie a été tellement stressante ! J'ai tout fait pour rester le plus calme possible. Je crois que c'est la plus grande victoire de ma carrière. J'ai encore du mal à le réaliser, mais je suis bien champion olympique... C'est une sensation très spéciale pour nous golfeurs, qui n'avons pas encore l'habitude de ces Jeux qui ne se disputent que tous les quatre ans », a-t-il déclaré après avoir rendu une carte de 67 (-4) pour un score total de -18.

Sabbatini, la sensation slovaque

Dix-septième à -7 après trois tours, Rory Sabbatini vivait jusqu'à ce dimanche un tournoi comme beaucoup d'autres joueurs, dans le relatif anonymat des sphères éloignées du podium. Le Sud-Africain de naissance, 45 ans, a écrit une magnifique page de l'histoire du golf - olympique et autre - aujourd'hui en pulvérisant le parcours Est du Kasumigaseki Country Club, rendant une énorme carte de 61 (-10) malgré deux bogeys ! Installé au club-house depuis longtemps, il a vu les uns et les autres se casser successivement sur sa marque de -17, à l'exception de Schauffele bien sûr. Naturalisé slovaque en 2019, le vétéran a donc offert au pays de son épouse une médaille d'argent qui fera date. « C'est complètement dingue ! J'ai l'impression que cette médaille ne m'appartient pas... Ce sport est complètement fou. J'ai cherché à profiter au maximum de cette journée sans penser au résultat. J'ai pris énormément de plaisir et j'espère que ma médaille va inspirer de jeunes Slovaques », a-t-il déclaré après avoir réalisé la meilleure carte de l'histoire du golf aux JO.

Et Pan sur le podium !

Incroyable dénouement à Kawagoe où pas moins de sept joueurs ont terminé à égalité à -15 total et ont donc dû se départager en play-off pour la médaille de bronze... Tristement pour les Japonais, Hideki Matsuyama a été le premier à plier, sortant dès le premier trou après avoir été trahi par son putter dans la dernière ligne droite en régulation (bogey au 15, birdies manqués au 16, 17 et 18). Exit aussi au même stade pour l'Anglais Paul Casey, puis au troisième trou pour le Colombien Sebastian Muñoz, l'Irlandais Rory Mcllroy et le Chilien Mito Pereira, laissant deux joueurs encore en course. Et c'est de retour au 18, pour un quatrième trou de mort subite, que C. T. Pan a décroché le bronze pour Taïwan, sauvant son par au contraire de l'Américain Collin Morikawa...


Par Alexandre MAZAS
1 août 2021