Accueil / Actus / Pro / Ladies European Tour / Lacoste Ladies Open de France (LET) : Laklalech titrée, Meyssonnier 4e

Lacoste Ladies Open de France (LET) : Laklalech titrée, Meyssonnier 4e

Anaïs Meyssonnier a terminé meilleure française de cette semaine à Deauville, avec une quatrième place finale, deux rangs devant Céline Boutier. La victoire est revenue à Inès Laklalech, première Marocaine à s’imposer sur le LET.

15-17
septembre
LACOSTE LADIES OPEN DE FRANCE
LIEU : Golf Barrière de Deauville (Diane Barrière), France
CIRCUIT : Ladies European Tour

Le résumé

« Je n’ai pas les mots, je suis un peu sous le choc. » Inès Laklalech a rentré le putt de la victoire en playoff face à l’Anglaise Meghan MacLaren depuis quelques minutes seulement, et peine encore à réaliser ce qui lui arrive. Il faut dire que l’événement est de taille : non seulement la joueuse de 24 ans, encore dans sa première année professionnelle, vient de remporter le Lacoste Ladies Open de France, mais elle a surtout offert ce succès, le premier sur le Ladies European Tour (LET), à son royaume du Maroc.

Pourtant inexpérimentée jusque-là à ce niveau de la compétition, Inès Laklalech a parfaitement géré une dernière partie où un public nombreux n’avait d’yeux que pour la n°1 française Céline Boutier. Elle a également gardé son sang-froid lorsque MacLaren rentrait cinq birdies sur les 11 premiers trous pour s’emparer des commandes avec deux coups d’avance. Un birdie de la Maghrébine sur le 16, un bogey de la Britannique sur le 17, et tout se trouvait relancé.

Anaïs Meyssonnier a livré un très bon retour en -4. (Photo Tristan Jones / LET)

Il a fallu aller jusqu’à un playoff en mort subite sur le 18 pour décider de la lauréate. Pour MacLaren, ce fut la sortie de piste : une mise en jeu égarée à gauche dans le gros rough, un échec sur sa sortie avant un drop pour balle injouable, et au final un double bogey. Même avec un trois-putts pour un bogey, Inès Laklalech allait au bout de son rêve.

Les Françaises

Décidément à l’aise dès lors qu’elle dispute l’open national, Anaïs Meyssonnier a terminé en position de meilleure Tricolore de la semaine. Celle qui avait terminé 3e l’an passé a pourtant dû se montrer patiente ce samedi, avec deux birdies et un bogey sur son aller. Mais la patience a payé : trois birdies de suite à partir du 10, et un quatrième au 16, sans aucune faute qui plus est, grâce à une belle solidité au putting. Celle qui disputera mi-octobre la deuxième étape des cartes du LPGA Tour a fait un grand pas vers la préservation de sa carte sur le LET.

« J’envisage la fin de saison plutôt positivement, livre-t-elle. Ce bon résultat est bien arrivé, je l’attendais un peu, même si on essaie de pas trop attendre les résultats. J’avais besoin de ça pour, peut-être, sauver ma carte l’année prochaine. Je vais continuer de m’entraîner comme je le fais actuellement, et on verra bien comment ça se passe. »

Malgré le soutien du public nombreux, Céline Boutier a dû se contenter de la 6e place. (Photo Tristan Jones / LET)

Avec trois coups de retard avant le dernier acte, Céline Boutier était en position pour conserver son titre. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu pour la n°1 française, avec un bogey dès le 1, un autre au 4 et encore un autre au 7. Certes, la Parisienne a fait birdie sur chacun des quatre pars 5 du parcours Diane Barrière, mais avec un dernier bogey au 17, elle a dû se contenter d’une carte dans le par, synonyme d’une 6e place à -8.

« C’est un peu difficile de terminer comme ça, je n’ai pas si mal joué, mais j’ai eu des problèmes avec mon putter, surtout pour avoir la vitesse des greens, analyse-t-elle. Et donc ça ne m’a pas aidée pour convertir mes opportunités en birdies. C’est dommage, mais je trouve que c’était une très bonne semaine pour moi. »

Belle semaine également pour Emie Peronnin, même si la dernière journée a été un peu rude, avec une carte de 75 (+4). Elle termine malgré tout en 18e position à -2, signant son deuxième top 20 de la saison sur le LET. Meilleure joueuse amateur de cette semaine, Chloé Salort a signé une belle carte de 67 (-4) lors de la dernière journée, pour passer sous le par à -1 total, et prendre la 26e place.


Par William LECOQ, à Deauville
17 septembre 2022