Accueil / Actus / Pro / Ladies European Tour / Lacoste Ladies Open de France (LET) : Nastasia Nadaud en tête d’entrée

Lacoste Ladies Open de France (LET) : Nastasia Nadaud en tête d’entrée

Nastasia Nadaud a pris les commandes du Lacoste Ladies Open de France en compagnie de deux autres joueuses, à l’issue du premier tour de ce jeudi. Avec une carte de -6 sans bogey, la Savoyarde devance de deux coups un peloton où figurent Anne-Lise Caudal, Céline Boutier et Anaïs Meyssonnier.

15-17
septembre
LACOSTE LADIES OPEN DE FRANCE
LIEU : Golf Barrière de Deauville (Diane Barrière), France
CIRCUIT : Ladies European Tour

La joueuse : Nastasia Nadaud

Ce jeudi était la journée des premières. Première édition du Lacoste Ladies Open de France à Deauville. Premier tour. À 8h30, Nastasia Nadaud était la première à taper sur le tee du 10, prenant le départ de son premier open national. Quelques heures plus tard, la joueuse d’Aix-les-Bains terminait la journée… première. Avec une superbe carte de 65 (-6), la joueuse amateur de 17 ans mène le tournoi en compagnie de l’Anglaise Meghan MacLaren, qui partageait la partie très suivie de Céline Boutier, et de la Marocaine Inès Laklalech.

Nastasia Nadaud, qui s’est imposée sur le Letas (la deuxième division du LET) à la fin du mois d’août, a rentré deux bons birdies sur son aller, multipliant déjà les greens en régulation et les bonnes opportunités qui vont avec. Confirmation sur son retour : quatre birdies sans la moindre erreur, dont un dernier sur le par 5 du 9, dont elle avait pris le green en deux.

Celle qui a également remporté le German Girls cette saison a simplement prouvé ce qu’elle disait en amont de cette semaine : « Peu importe la concurrence, si tu joues bien en amateur et que tu joues bien chez les pros, tu peux te faire ta place. »

« Quand on met la balle sur le fairway, qu’on prend quelques greens et qu’on met quelques putts, ça fait le job, confirmait-elle ce jeudi à l’issue de sa partie. Mon jeu était très solide. Ma victoire sur le Letas m’a un peu aidée à me dire que j’ai ma place dans ce monde-là. Bien sûr, je n’ai fait qu’un tour, mais je me dis que je peux faire partie de ce monde-là. »

Les autres Françaises

Pour son 18e Open de France, Anne-Lise Caudal espère jouer les premiers rôles. (Photo Etienne Coudret / ASO)

Les bonnes nouvelles de cette entame ne s’arrêtent pas là pour le clan français. Si la jeunesse de Nadaud a fait merveille, l’expérience d’Anne-Lise Caudal, qui dispute cette semaine son 18e Lacoste Ladies Open de France consécutif, s’est également signalée de belle manière. Tout comme son intacte motivation à jouer les premiers rôles. La joueuse basque a rendu une bonne carte de 67 (-4), avec notamment quatre birdies et un superbe eagle au 2 (son 11e trou). « J’ai eu un peu de mal à rentrer dans le rythme au début, reconnaît-elle. Mais après j’ai commencé à dérouler, à avoir un bon contact sur les coups de fer, et ça s’est plutôt bien passé. »

Dans l’après-midi, elle a été rejointe à la quatrième place provisoire par cinq joueuses, parmi lesquelles Céline Boutier et Anaïs Meyssonnier. Cette dernière, troisième de l’édition 2021, a signé une carte sans la moindre faute. « Ça aurait pu être encore mieux, souriait-elle à l’issue de sa partie. Je crois que j’ai pris tous les greens en régulation, et j’ai dû rater sept occasions de birdie à moins de trois mètres. Mais c’est un très bon score, je le prends avec plaisir. »

De son côté, la n°1 française et tenante du titre Céline Boutier a également signé une carte de 67 (-4). Comme Anne-Lise Caudal, elle a signé un bel eagle au 2, et n’a commis qu’une seule faute avec un bogey au trou suivant, à côté de ses trois birdies. À deux coups de la tête seulement, elle est en embuscade à 36 trous du terme du tournoi.

Le chiffre

+1La limite actuelle du cut, qui tombera dès vendredi soir, à l’issue du deuxième tour. Seules les 60 meilleures joueuses et ex-aequo pourront disputer le dernier tour de samedi.


Par William LECOQ, à Deauville
15 septembre 2022